fbpx
a
 • I am a French Beauty  • I am a French Beauty : Sophie Massé

I am a French Beauty : Sophie Massé

Sophie Massé est la co-fondatrice de l’institut Dulcenae. Situé 60 rue de Caumartin dans le 9ème à Paris, il a une particularité : c’est le premier institut de bien-être et beauté inclusifs, c’est  à dire capable d’accueillir des personnes qui ont des particularités physiques et qui ne trouvent pas leur place dans des instituts de beauté classiques. Sophie Masse a donc forcément sa place au sein des interviews I am a French Beauty. Femme de coeur et de tête, elle a consacré 26 ans à l’enseignement notamment auprès des enfants en grande difficulté scolaire ou handicapés. Sa définition de la beauté est la même que la nôtre : 100% inclusive.

Sophie Masse, co-fondatrice des instituts Dulcenae
  • Quel est le concept de l’institut et pour quelle raison l’avoir créé ?

Avec Laurent, mon mari, nous étions prédisposés à créer ces instituts. En effet, nous aimons partager des moments de bien-être et aller dans des SPA nous faire masser. Malheureusement ,l’expérience n’est pas toujours agréable pour lui. Il est grand brûlé et doit faire face à des réactions de praticiennes parfois inadaptées. Elles ne sont pas préparées à voir et à prendre soin d’un corps différent, sans appréhension et sans jugement.
C’est en 2015, que le projet a mûri. Nous avons créé l’association Burns and Smiles pour venir en aide aux grands brûlés, pour rompre leur isolement et les aider à se réinsérer dans la société. A travers leur témoignage, nous nous sommes rendu compte que leur principal souci était le manque d’estime de soi, le regard qu’ils se portent sur eux-même. Et surtout, qu’après leur parcours de soins, ils n’avaient pas accès à des soins de bien-être et de beauté adaptés à leur particularités. Nous avons pris conscience que toutes les personnes avec une particularité physique (cancer, maladie de peau, mobilité réduite, etc) étaient elles aussi concernées.
C’est de tout ce vécu qu’est née l’idée de créer Dulcenae. Nous avons voulu que tout le monde, que tous les corps puissent avoir accès à des soins de bien être et de beauté de qualité, complètement adaptés et personnalisés.

  • Qu’est-ce que la beauté signifie pour vous ?

Pour moi “la beauté”  au singulier ne veut pas dire grand chose, selon les  continents, les cultures, les rites traditionnels, les ” critères” de beauté changent  ce qui prouve qu’elle est multiple!Si une personne prend soin d’elle et qu’elle se sent bien dans son corps, dans sa peau, qu’elle ait des rides, des cicatrices, des kilos en trop, qu’elle soit en fauteuil, elle est belle!  La beauté c’est pour moi une sorte d’harmonie, c’est se porter un regard bienveillant, s’aimer soi même.

  • Est-ce que vous vous reconnaissez dans les standards de beauté ?

Je ne me reconnais pas vraiment dans les standards de la beauté. Je ne m’identifie pas aux femmes que je vois sur les publicités des magazines, trop jeunes, trop parfaites, trop sophistiquées, trop lisses. D’ailleurs dans notre institut, il n’y a aucune affiche montrant des “corps de rêve” !Mais heureusement les choses bougent avec le mouvement body positive et certaines instagrameuses. Madame “tout le monde” commence à trouver sa place !

  • Selon vous, quelle serait la 1ère action à mettre en place pour avoir une beauté plus inclusive ?

Si je devais retenir une seule action pour une beauté plus inclusive, je dirais qu’il faut que les pouvoirs publics prennent conscience que prendre soin de soi, de son bien-être et de sa beauté, contribue à avoir une bonne estime et image de soi, et donc permet à chacun une meilleure inclusion dans la société. Qui dit meilleure inclusion, dit moins de prise en charge par la société. Il faut donc soutenir les initiatives autour de la beauté inclusive et créer ce cercle vertueux !

Fondatrice Beauté Plurielle Blog : www.vivi-b.com Agence digitale : www.ivy-agency.com

POST A COMMENT