fbpx
a
 • I am a French Beauty  • I am a French Beauty : Caroline Robert Poisson

I am a French Beauty : Caroline Robert Poisson

Co-fondatrice de la marque Etnik Cosmetics, Caroline Robert Poisson, s’est prêtée au jeu des 3 questions pour #IamAFrenchBeauty.

Un nouvel oeil sur la perception de la beauté, les diktats et le besoin urgent de changement au sein des marques et des médias.

 

Qu’est-ce que la beauté signifie pour vous ?

Nous nous battons contre les diktats, contre les soins blanchissants qui poussent les femmes à vouloir ressembler à un pseudo idéal de beauté, et qui y laissent leur santé.

Nous avons rencontré une dermatologue Bruxelloise réputée, spécialisée dans le traitement des peaux foncées, qui nous a expliqué que certaines femmes qui allaient la voir, présentaient les mêmes symptômes que lors de traitement de cortisone à haute dose. Quelle tristesse de risquer sa santé et sa peau de manière irréversible pour essayer de ressembler à ce que les médias nous imposent parfois comme seul et unique critère de beauté.

Combien de jeunes filles s’affament pour rentrer dans un 34 ?

Nous pensons qu’il n’y a évidemment pas UNE beauté, mais une multitude de beautés, selon l’œil qui la regarde, selon tellement de variables !

En tous cas, nous pensons qu’aucun artifice n’est nécessaire, tant que l’on est bien dans ses baskets, tout est possible !

Les fondateurs de la marque Etnik Cosmetics

Est-ce que vous vous reconnaissez dans les standards de beauté actuels ?

Personnellement non, mais heureusement, j’ai pris de la maturité et de l’expérience, ce qui fait que cela ne me pose plus aucun problème, au contraire 😊

Par contre, je pense que pour les plus jeunes, comme ma fille ainée, cela peut poser de gros problèmes de confiance en soi, même s’il y a une évolution, un mouvement qui se crée.

Il y a, heureusement, un refus de la maigreur sur certains défilés, une mise en avant des différences, …

Mais combien de temps a-t-il fallu attendre ?!

 

Si j’étais ministre de la beauté :

Si j’étais ministre de la beauté, je pense que ma première décision concernerait les soins et produits dont les compositions mettent en péril la santé des consommatrices.

Une plus grande transparence au niveau des listes d’ingrédients, une interdiction pure et simple des perturbateurs endocriniens et autres phenoxyethanols.

Les sels d’aluminium présents dans les déodorants, leur lien avec les cancers du sein sont pourtant établis, et malgré tout ils continuent à être usinés et vendus !

Quelle tristesse de voir que le profit est prioritaire …

 

Fondatrice Beauté Plurielle Blog : www.vivi-b.com Agence digitale : www.ivy-agency.com

POST A COMMENT