fbpx
a
 • I am a French Beauty  • I am a French Beauty : Nathalie Aïach

I am a French Beauty : Nathalie Aïach

Nathalie Aiach est la co-fondatrice de la marque Evoluderm, made in France et même Ile de France, qui offre une beauté accessible et transparente à tout ! Transparence sur les formules, le positionnement, et les valeurs de la marque. Sans compromis au niveau de la qualité et avec un prix défiant toute concurrence. La fondatrice à l’agenda bien remplit s’est arrêtée quelques minutes pour répondre à nos questions !

 

 

Qu’est-ce que la beauté signifie pour vous ?
LA beauté, cela ne signifie pas grand-chose pour moi en tant que tel. Il n’y a pas UNE beauté, mais une infinité de beautés, autant que de femmes (et d’hommes !) dans le monde. C’est un concept par définition totalement subjectif et c’est ce qui fait toute sa richesse et sa diversité.
Selon moi, la beauté, c’est l’exact contraire de la perfection. La notion de charme me semble tellement plus « réelle », comme un « je ne sais quoi » indescriptible. Je peux ressentir beaucoup d’émotions devant un joli sourire, un clin d’œil pétillant, un trait d’humour… Pour moi, être belle, c’est créer l’inédit, la surprise, cultiver sa différence, être amoureuse de ses petits défauts, être parfaitement imparfaite !
Et la beauté c’est avant tout se sentir bien à l’intérieur, être en accord avec soi-même pour rayonner à l’extérieur, respirer la joie de vivre et savoir la communiquer. Je pense d’ailleurs que l’on devrait toutes s’accorder quelques instants de positivisme chaque jour, se regarder, se trouver belle, se le dire, c’est le début d’une relation saine avec soi.

Est-ce que vous vous reconnaissez dans les standards de beauté actuels ?
Même si les notions de perfection de la beauté et donc de standards sont toujours très présentes dans la société actuelle, ce que je ressens aujourd’hui, c’est une évolution progressive des mentalités. Les femmes sont de plus en plus à la recherche de bien être, d’une forme de lâcher prise, acceptant et parfois affirmant leur beauté singulière au naturel. En cela, je me sens en phase avec mon époque. D’ailleurs, si je devais donner un conseil à mes deux filles, ce serait de rester les plus naturelles possible ! L’essentiel est de prendre soin de sa peau, de la nettoyer soigneusement chaque soir et bien-sûr de la protéger du soleil.
C’est amusant parce qu’à 50 ans, je ne me suis jamais sentie aussi libre et peut-être aussi… belle ! Libre dans mes choix, dans ma vie et dans mon rapport à la beauté. Les rides d’expressions qui se lisent sur mon visage sont la preuve de tous mes éclats de rire, de toutes les émotions que j’ai pu ressentir… Je ne les cache pas, bien au contraire, j’en suis fière !

 

Si vous étiez ministre de la beauté française, quelle serait votre première mesure ?
J’instaurerais une Journée Nationale de la Beauté car je suis convaincue qu’une femme qui se sent belle est une femme qui se sent bien. Cela permettrait à chacune de s’accorder du temps pour prendre soin d’elle. Elle recevrait à domicile un passeport beauté qui proposerait des prestations à des prix plus accessibles pour cette journée spéciale : soin, coiffure, massage… L’occasion institutionnalisée d’un petit moment de plaisir que l’on s’octroie si rarement !

Fondatrice Beauté Plurielle Blog : www.vivi-b.com Agence digitale : www.ivy-agency.com

POST A COMMENT